Invasion L.A

Publié le par Le dernier chevalier

Invasion L.A

Invasion Los Angeles , They Live (Ils sont vivants en english.) dans son titre original est un film de science fiction sortie en 1988 et réalisé par Carpenter. Certains diront que c'est un film de série B mais à 4 millions de U.S dollars le film, il y a quand même du budget mes lascars.

Le héros, John Nada, et un pauvre type que la crise a plongé dans la précarité et il parcours les villes à la recherche de travail. Il est baraqué comme un hercule alors il bosse au black sur les chantiers de construction. Tout frais payé avec de la fraîche, et net d’impôts, pas con le mec.

Bien sur, comme l'annonce le titre, en mettant un pied devant l'autre, le bougre vas se retrouver dans la cité de Los Angles, cabron ! Carpenter semble avoir un faible pour cette ville de merde, on la retrouve en trame de fond dans son autre film: Los Angeles 2013, qui relate les aventures burlesques et testotéronées à mort de Snake Plissken (Call me snake motherfucker!) le héros fétiche du vieux Carpenter. Le choix de cette ville infâme n'est pas anodin. Los Angleles signifie "Les Anges" et est une ville tentaculaire ou règne bon nombres de coven sataniques qui y pratique rituels obscures et magie noir et y perpétue de sanglants et abominables rituels.

Le vieux Carpenter n'est surement pas sans l'ignorer, j'y reviendrais plus tard les amis...

Carpenter fait donc rencontrer à son héros John Nada un pote de galère sur un chantier, un grand black bodybuildé à fond, Frank Armitage, Franky pour les intimes (Et les prostituées..).

Arrêtons nous un instant, si vous le voulez bien, sur les noms de ces deux gugus, qui vous allez le voir ne manque pas d’intérêt. Tout d'abord nous avons John Nada.

John est la traduction de Jean, Jean le Baptiste est le Saint patron des Francs-Maçons. Quand à son nom "Nada", il signifie "plus rien" en espagnol, cabron ! Cono! Pour nous signifier bien sur que ce pauvre hère n'est plus rien dans le système de merde qui l'as envoyé dans la rue.

Quand au prénom John, je pense qu'il nous indique que Carpenter est un Franc-Mac, et ouais, çà vous casse le mythe du réalisateur underground rebel, hein?

Passons à l'autre maintenant, mais plus tard car il faut que j'aille becter!

Bisous bisous les potes !

Commenter cet article