Worms

Publié le par Le dernier chevalier

Blason de la ville de Worm. Qui comprend quelle porte ouvre la clef? Sous la guidance de l'étoile
Blason de la ville de Worm. Qui comprend quelle porte ouvre la clef? Sous la guidance de l'étoile

Histoire

La ville de Worms en Allemagne, dans la région de la Rhénanie Palatinat, existait déjà avant l'arrivée des Romains en 14 avant Jésus Christ. Son nom était alors Borbetomagus, composé de Borba,, ordure, bourbe, et magus, qui signifie sorcier, prêtre, magicien. On suppose que l'endroit, cerné par deux affluents du Rhin, était à la base très marécageux, d'ou ce terme de "Borbe". Pendant le Haut Moyen Age, le B se transforme en W chez les colons germaniques, pour finir par donner "Worms" qui vient du proto-germanique et signifie vermine.

En anglo-saxon, il signifie "vers" et désigne aussi...une vis sans fin. Comme le cercle sans fin de la matrice du démiurge.

La ville est aussi connue chez les juifs Ashkénazes ( Ashké-nazis?) comme un de leurs anciens centre de culture en Allemagne.

C'est dans cette ville de Worms que sont censés se dérouler la majeur partie des événements décrits dans la Chanson des Nibelungens. Comte initiatique racontant les aventures du chevalier Siegfried au Royaume des brouillards du monde souterrain. Comme beaucoup de villes fondées lors des conquêtes romaines, elle fut d'abord un castrum, un château, une place forte destinée à accueillir une garnison de légionnaires.

Ont y bâtit alors un forum et des temples aux principaux dieux du panthéon romain, Jupiter, Junon, Minerve et Mars. On suppose que l'endroit était avant l'arrivée des Romains, connu comme le lieux de villégiature d'une créature serpentiforme, un dieu des flots. Des sacrifices y étaient'ils pratiqués? Ont a retrouvé en Scandinavie et dans les îles Britanniques, des corps momifié dans de la tourbe, mis à mort aux cours de sacrifices d'une grande brutalité, durant lesquels il fallait faire souffrir le plus possible l'offrande sacrificielle, la victime, afin d'honorer le dieu. Une fouille archéologique serait surement révélatrice !

La ville fut capitale de la tribu des Burgondes. Au Moyen-Age, Robert I, dit "de France", fut un des grands chefs des Burgondes. Originaire de Worms, il fonda la dynastie des comtes d'Anjou. Sont père, Robert Le Fort, était lui même descendant des fidèles des rois Mérovingiens, et l'ont peut aisément supposé que du sang de l'antique race des rois des Francs coule dans leurs veines. Robert de France fut le grand père du fameux Hugues Capet. Il fut inhumé dans la basilique Sainte Colombe de Sens, en Bourgogne, son fief. L'abbaye fut fondé par Clotaire II au VIIème siècle après Jésus Christ. Clotaire II était issu de la race des Mérovingiens qui passèrent leur temps à s’entre tuer des pires manières, la lecture de l'Histoire des Rois Francs de Grégoire de Tours est en cela révélatrice, et montre bien la vrai nature de ces monarques fourbes et cruels, dont les tortures, les meurtres, les parricides, feraient pâlir d'envie les scénaristes du show HBO Games of Thrones.

C'est à l'un des descendants de cette lignée, dites des Robertiens, que l'on doit le début de la guerre de cent ans, Robert III Comte d'Artois, qui suite à une dispute sur les droits de succession, gagna l'Angleterre en exil et poussa son cousin Edouard III à la guerre contre la France. Il s'agit du fameux monarque anglais dépeint dans le film de Mel Gibson, Bravehearth.

Les empereurs du Saint Empire Romain Germanique firent de la ville de Worms l'une de leur résidence au bords du Rhin.

En mai 1096, Emich de Flonheim, redoutable croisé allemand, et sa troupe de soudards à la solde du Pape, se livrèrent à un terrible massacre d'environs 800 juifs allemands, dans le sein même du palais épiscopale. On suppose qu'il commis un autre pogrom le 29 mai de la même année à Cologne. Le comte de Flonheim s'identifiait au dernier Empereur, souverain germanique censé mener les Allemands à travers les Tribulations de l'Apocalypse de Saint Jean, menant les croisés à la conquête de la couronne de Jérusalem contre les musulmans. Sur cette même légende du Grand Monarque, c'est le légendaire chevalier Franc, issu du sang des Mérovingiens, Godefroid de Bouillon qui s'emparera finalement de la ville sainte et refusant le titre de roi de Jérusalem, y préféra celui d'avoué du Saint Sépulcre. Savait'il qu'un autre Grand Monarque devait venir ,après lui, réclamer le titre quelques 900 ans après?

Quand les croisés prirent la ville, ils se livrèrent à une ignoble boucherie, tuant juifs et musulmans, hommes, vieillards, femmes et enfants, ainsi que surement, les animaux.

La légende de la prise de la ville veut que, incertains quand à l'issu du siège, les croisés commençaient à se démoraliser devant les remparts. Godefroid de Bouillon se saisit alors d'un arc et apercevant une colombe, demanda à son dieu de lui accorder de percer le pauvre volatile de son trait si le sort de l'assaut devait leur être favorable. Sa flèche, transperça l'infortuné oiseau ainsi que deux de ses congénères qui volaient de concert avec lui ! Devant cette brochette miraculeuse, l'armée des croisées fut prise d'un grand élan héroïque et mené par Godefroid au cri de " Dieu le veut ! Dieu le veut ! Aux échelles !" que les remparts furent bientôt assaillis et pris avec le preux Godefroid et ses amis en premières lignes de l'assaut. Épique. Etrange qu'aucun scénariste de films Hollywoodiens n'en est encore fait un blockbuster du type de "300".

Godefroid de Bouillon est l'un des 9 preux, héros mythiques glorifiés durant la période de l'Heraldique magnifiée au XIVème siècle par de nombreuses œuvres d'arts comme des gravures, des tapisseries.

Quoi qu'il en soit, les bandes de croisés, telles celles de Emich de Flonheim, sont surtout redoutées des pays qu'elles traversent, car elles s'y livrent aux pillages, aux viols, aux meurtres. Le roi de Hongrie interdit le passage à Emich et à sa bande de scélérats. Passant outre l'interdiction royale, les mécréants mirent le siège devant la ville de Wieselbourg, dans le Nord-Ouest du pays. Finalement le roi de Hongrie dispersa cette bande de soudards avec l'aide de ses troupes. Le comte de Flonheim regagna ses terres, tandis que ses amis se joignirent à une autre bande de crapules, la troupe de Hugues de Vermandois, frère cadet de Philippe Ier, roi des Francs. Ils participèrent vraisemblablement à d'autres exactions. Il était courant pour les chevaliers croisés de rançonner les pèlerins plutôt que de les protéger.

En 1689, lors d'une invasion, le roi de France, Louis XIV fait pratiquement brûler entièrement la ville. Worms souffrira également lors de la 2nd guerre mondiale, sous les bombardements massifs des alliés.

Aujourd'hui, les nombreux musées de la ville glorifie sont héritage culturel historique.

Supposition

En allemand, un worm est un wyvern. Or la wyvern en héraldique est un animal légendaire, un dragon serpentiforme bipède avec des ailes, à la morsure empoisonnée, bête féroce et batailleuse. On trouve également une autre créature draconienne, la vouivre, guiverne en héraldique, qui ressemble à un dragon et dont le nom veut dire "serpent".

Comme nous l'avons vu, le nom de la ville, Worms, traduit de l'anglo-saxon en français désigne un type bien connu de vermine, le vers.

Faut il voir dans cette obsession pour certaines lignées de la noblesse du Graal Noir, un code symbolique nous avertissant une vérité plus grande encore?

On sait que le corps humain lui même est habité par cette vermine, qui grouille littéralement sur nous et en nous, nous sommes sont habitat. Ils nous parasitent tels les symbiotes des films Star Gate et Aliens. L'une des pathologie lorsque l'on est parasité par les vers est un accroissement de l'inclinaison à la violence, une hausse de l'irritabilité. Ils modifient notre comportement psychique.

En 1986, un film basé sur le livre de l'auteur de Dracula, Bram Stoker, connu pour fréquenter toutes sortes d'occultistes aux influences Crowleyiennes et qui était membre d'une loge maçonnique, fut lâché sur les écrans des cinémas et télèviseurs: Le repaire du vers blanc ( Lair of the white worm, en V.O). Le héros du film, un archéologue du nom de Angus Flint, vas déterrer par hasard le crâne d'un genre de créature serpentiforme. Suite à des disparitions mystérieuses et au vol du crâne, les héros vont découvrir que la relique est utilisé par un étrange culte de vampires afin de faire ressusciter un dieu démoniaque et satanique dans son antique repaire souterrain, situé au dans une caverne immense au sommet d'une montagne. L'un des héros appartient à la lignée d'un courageux chevalier, connu pour avoir jadis terrassé le monstre légendaire.

Le culte décrit ressemble fortement à celui de Dionysos , le ver blanc est d'ailleurs appelé "Dioniné" par sa grande prêtresse vampire et implique des orgies, des tortures, des meurtres.

Au cours du film, des flash-back nous font comprendre que le ver blanc est responsable de crucifixion du Christ.

A la fin du film, une femme du nom de Eve est choisit pour être sacrifié au dieu sanguinaire mais elle est sauvé par les héros, qui cependant sont "contaminés" par le sang du dieu démoniaque et vont à leurs dépends perpétuer le sang du dieu satanique et son culte de mort.

Comme son blason semble nous l'indiquer, la ville de Worms détient-elle le secret de la clef d'argent qui ouvre la porte de l'autre monde, sous la guidance de l'étoile d'or, qui, et c'est moins connu, fut un symbole templier très usité.

Ce secret se transmet'il par le sang, comme les gueules de l'écu du blason nous le laisse deviner? Ainsi, la lignée secrète du Graal Noir se transmet son ADN particulier de descendants en descendants. Or ont sait que les vers, microscopiques parasites se transmettent aussi de générations en générations, via la matrice de la mère.

Les porteurs du sang noir de Satan sont'ils parasités par une variétés de vers microscopiques, qui assurent le contrôle du démiurge sur les portails biologiques humains des membres de la lignée du Graal Noir ?

Selon certains chercheurs, le parasitage de l'Hippocampe, ou corne d'Ammon, par des vers, entraînerait sa calcification et la perte de nos mémoires passées, de notre connexion avec notre intuition, ce que l'on appel le 3ème oeil.

Ainsi, le démon est un grand vers blanc dans le film éponyme. Il est responsable de la crucifixion du Christ, qui est ici une allégorie de la destruction du 3ème oeil chez l'être humain, par la calcification de l’hippocampe à cause du parasitage par des vers microscopiques, qui se nourrissent de cet organe, portail d'interface de l'âme, extérieure à notre corps.

Hippocampe vient du latin hippocampus. Hippo signifiant "cheval" et campus "monstre marin". On retrouve donc bien nos chevaliers, qui doivent vaincre le monstre marin, afin de devenir des élus de Dieu dans la lutte contre le mal, des paladins au service de la Justice.

2Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

Je crie, mais ton secours ne vient pas.

3Mon Dieu, pendant le jour, je fais appel à toi, mais tu ne réponds pas.

Pendant la nuit, je t’appelle encore et je ne trouve pas le repos.

4Pourtant, toi, le Dieu saint, tu es assis sur ton siège royal,

et tu reçois sans cesse les louanges d’Israël !

5Nos ancêtres ont mis leur confiance en toi,

en toi, ils ont mis leur confiance, et tu les as délivrés.

6Vers toi, ils ont crié, et tu les as libérés.

En toi, ils ont mis leur confiance, et ils ne l’ont pas regretté.

7Mais moi, je suis comme un ver de terre, je ne suis plus un homme.

Les gens m’insultent et me méprisent.

8Tous ceux qui me voient se moquent de moi.

Ils font des grimaces, ils secouent la tête en disant :

9« Il a fait confiance au Seigneur.

Eh bien, si le Seigneur l’aime, il n’a qu’à le délivrer et le sauver ! »

10Oui, tu m’as fait sortir du ventre de ma mère,

tu m’as mis en sécurité sur sa poitrine.

11On m’a confié à toi dès ma naissance,

depuis le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

12Ne reste pas loin de moi,

le malheur est proche, je n’ai personne pour m’aider.

13Beaucoup d’ennemis m’entourent,

ils sont autour de moi comme des taureaux,

comme les puissants taureaux du Bachan.

14Ils sont comme des lions,

ils ouvrent leur gueule contre moi pour rugir et déchirer.

15Ma force s’en va comme l’eau qui coule,

tous mes os se détachent.

Mon cœur est comme la cire, il fond dans ma poitrine.

16Ma gorge est sèche comme un morceau de terre cuite,

et ma langue reste collée dans ma bouche.

Tu me mets déjà au bord de la tombe.

17Un groupe de bandits m’entourent,

ils sont autour de moi comme des chiens.

Ils m’ont percé les mains et les pieds.

18Je suis très maigre : on peut compter tous mes os.

Mes ennemis me fixent attentivement.

19Entre eux, ils partagent mes habits.

Ils tirent au sort pour savoir qui aura mes vêtements.

20Mais toi, Seigneur, ne reste pas loin de moi !

Toi qui es ma force, vite, au secours !

21Protège-moi d’une mort violente,

arrache-moi aux griffes des chiens !

22Sauve-moi de la gueule des lions

et de la corne des buffles !

Tu m’as répondu !

23J’annoncerai ton nom à mes frères et à mes sœurs.

Au milieu de l’assemblée, je chanterai ta louange.

24– Vous qui respectez le Seigneur, chantez sa louange !

Tous les fils de Jacob, rendez-lui gloire,

tous les fils d’Israël, tremblez devant lui !

25Le Seigneur n’a pas méprisé le malheureux dans son malheur,

il ne l’a pas rejeté, il n’a pas détourné son visage de lui.

Le malheureux a crié vers le Seigneur, et le Seigneur l’a écouté.

26Grâce à toi, Seigneur,

je peux chanter ta louange dans la grande assemblée.

Devant ceux qui te respectent, je ferai ce que j’ai promis.

27Les pauvres mangeront, ils n’auront plus faim.

Ceux qui cherchent le Seigneur chanteront sa louange.

Qu’ils vivent pour toujours !

28Toute la terre se souviendra du Seigneur et reviendra vers lui,

toutes les familles des peuples l’adoreront.

29Oui, le Seigneur est roi,

il gouverne les peuples.

30Ceux qui sont pleins de vie mangent et l’adorent.

Tous ceux qui vont mourir, ceux qui ne peuvent rester en vie,

se mettront à genoux devant lui.

31Leurs enfants le serviront.

On parlera du Seigneur à la génération d’aujourd’hui.

32À ceux qui vont naître,

on racontera ce qu’il a fait pour sauver son peuple.

Le blason héraldique de la Lorraine , les 3 colombes de Godefroid de Bouillon sont une référence à la ReineSémiramis, fille d'une déesse mi femme- mi poisson, qui régnait sur les eaux et les sources.

Le blason héraldique de la Lorraine , les 3 colombes de Godefroid de Bouillon sont une référence à la ReineSémiramis, fille d'une déesse mi femme- mi poisson, qui régnait sur les eaux et les sources.

Le vouivre est l'un des emblèmes de la noblesse du Graal Noir.Le vouivre est l'un des emblèmes de la noblesse du Graal Noir.

Le vouivre est l'un des emblèmes de la noblesse du Graal Noir.

Dans la bande dessinée "Les Chroniques de la Lune Noire", les dragons sont appelés aussi "Grands Vers Ailés", mystérieux...

Dans la bande dessinée "Les Chroniques de la Lune Noire", les dragons sont appelés aussi "Grands Vers Ailés", mystérieux...

1/Dagobert Ier. 2/ Louis XIV, le Roi Soleil, Sol Invictus. Epoque différentes, même lignée de dégénérés. 1/Dagobert Ier. 2/ Louis XIV, le Roi Soleil, Sol Invictus. Epoque différentes, même lignée de dégénérés.

1/Dagobert Ier. 2/ Louis XIV, le Roi Soleil, Sol Invictus. Epoque différentes, même lignée de dégénérés.

Le repaire du ver blanc passe pour un navet cosmique, c'est en réalité une oeuvre codé d'une extrême importance ésotérique. Meurtre du Christ par orchestré par une entité monstrueuse qui ressemble à un vers, culte sanglant et satire, caisson régénérant et entité démoniaque surgissant d'un vortex souterrain, tout y passe !Le repaire du ver blanc passe pour un navet cosmique, c'est en réalité une oeuvre codé d'une extrême importance ésotérique. Meurtre du Christ par orchestré par une entité monstrueuse qui ressemble à un vers, culte sanglant et satire, caisson régénérant et entité démoniaque surgissant d'un vortex souterrain, tout y passe !
Le repaire du ver blanc passe pour un navet cosmique, c'est en réalité une oeuvre codé d'une extrême importance ésotérique. Meurtre du Christ par orchestré par une entité monstrueuse qui ressemble à un vers, culte sanglant et satire, caisson régénérant et entité démoniaque surgissant d'un vortex souterrain, tout y passe !Le repaire du ver blanc passe pour un navet cosmique, c'est en réalité une oeuvre codé d'une extrême importance ésotérique. Meurtre du Christ par orchestré par une entité monstrueuse qui ressemble à un vers, culte sanglant et satire, caisson régénérant et entité démoniaque surgissant d'un vortex souterrain, tout y passe !

Le repaire du ver blanc passe pour un navet cosmique, c'est en réalité une oeuvre codé d'une extrême importance ésotérique. Meurtre du Christ par orchestré par une entité monstrueuse qui ressemble à un vers, culte sanglant et satire, caisson régénérant et entité démoniaque surgissant d'un vortex souterrain, tout y passe !

1/ L'étoile apparaît sur le bouclier des templiers. 2/ Dessin tiré des graffitis de la forteresse de Chinon. 3/ Photos perso des graffitis. 1/ L'étoile apparaît sur le bouclier des templiers. 2/ Dessin tiré des graffitis de la forteresse de Chinon. 3/ Photos perso des graffitis.
1/ L'étoile apparaît sur le bouclier des templiers. 2/ Dessin tiré des graffitis de la forteresse de Chinon. 3/ Photos perso des graffitis. 1/ L'étoile apparaît sur le bouclier des templiers. 2/ Dessin tiré des graffitis de la forteresse de Chinon. 3/ Photos perso des graffitis.

1/ L'étoile apparaît sur le bouclier des templiers. 2/ Dessin tiré des graffitis de la forteresse de Chinon. 3/ Photos perso des graffitis.

L'ippocampus, ou corne d'Ammon. L'ippocampus, ou corne d'Ammon. L'ippocampus, ou corne d'Ammon.

L'ippocampus, ou corne d'Ammon.

1/StarGate 2/Alien. Dans les 2 films, le monstre est une créature qui parasite son hôte. 1/StarGate 2/Alien. Dans les 2 films, le monstre est une créature qui parasite son hôte.

1/StarGate 2/Alien. Dans les 2 films, le monstre est une créature qui parasite son hôte.

Le chevalier ,St George, à l'écu a la croix de Gueules sur fond d'argent, doit vaincre le dragon pour gagner le droit d'accéder au féminin sacré.

Le chevalier ,St George, à l'écu a la croix de Gueules sur fond d'argent, doit vaincre le dragon pour gagner le droit d'accéder au féminin sacré.

Commenter cet article