La conspiration du crucifié

Publié le par Le dernier chevalier

Clovis Ier, oint par la sainte huile.
Clovis Ier, oint par la sainte huile.

In hoc signovinces, "Par ce signe tu vaincras !". Selon la légende, l'empereur Constantin 1er aurait eut une vision divine avant la bataille du pont de Milvius, qui l'opposa à son concurrent en tant que césar de l'ouest, Maxence. Lors de sa vision, Constantin aurait entendu des voix et vu le chrisme, croix formé d'une conjonction des lettres Cri et Rho (XP). Persuadé qu'il vaincrait comme l'avait annoncé les voix, il fit poser ce signe sur les boucliers et les étendards de ses troupes. Voilà pour la légende.

La vérité est tout autre. On commencera par douter de l'existence de Constantin Ier lui même, tant son personnage ressemble à celui de Clovis Ier, roi des Francs Sicambres, qui pris d'une inspiration divine, se converti lui aussi au christianisme, la religion de la croix, lors d'une bataille décisive mal engagée, que le miracle du pouvoir divin vient consacrer en victoire. On voit ici la pratique de copier/coller usité par les scribes à la solde de l’Église reformée de Babylone à Rome, dirigé par les pontifex maximus, véritables copier/coller des empereurs romains, dont ils ont repris le titre. Le Vatican, émergeant des Ages sombres, période trouble et troublée, pleine de catastrophes climatiques, de guerres, de maladies et de famine, se mit à produire des faux en quantité industrielle, usurpant pour lui seul le véritable savoir des temps d'avant le cataclysme qui vit l'empire Atlante éclater, ses habitants se disperser sur la planète.

Afin de mener paître leur troupeau, qu'il garde pour leur maître, le démiurge, que l'on nomme Satan, les hiérophantes membres du Graal Noir et descendants des rois sorciers atlantes ont inventé un personnage, un messie envoyé par Dieu, né d'une vierge, issu de sang royal ( car il lui faut un lien de parenté avec eux). Ce messie, venu prêcher la soumission des "serviteurs" envers "les maîtres" ira jusqu'au sacrifice rituel pour sauver son troupeau. Le rituel de sacrifice du Christ décrit par la Bible des hiérophantes de Satan à Rome est un copier/coller du sacrifice rituel de l'homme esprit sur la croix matérielle. C'est l'ancien symbole de la croix solaire dans le cercle du monde de la matrice, un symbole que beaucoup de chercheurs se sont éreinté à percer, c'est aussi le symbole de la Terre, notre planète, notre terre plane, enfermée en blocus sous le dôme du firmament et ses astres. La symbologie de la Bible est double, ce qui est en haut et tel ce qui est en bas, ainsi les péripéties de Jésus décrive aussi bien le cycle solaire et celui des équinoxes, que des aventures terrestres dans le monde matériel, c'est l'ultime secret des initiés, un événement terrestre est toujours prononcé, précédé avant d'un événement céleste. Mais Jésus Christ n'as jamais existé, pas en tant que tel. Son nom lui même est là pour nous décevoir, Le nom de Jésus en alpha numérologie est égal à...666 ! WHAT THE FUCK ? WHAT THE FUCK IS GOING ON ?

"C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six."

étonnant n'est ce pas ? Encore plus troublant est la suite :

"Moi, Jésus, j'ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Eglises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin." (Apocalypse)

Or Lucifer est l'étoile brillante du matin, le porteur de lumière. Le titre du Christ fut dans les premiers temps "christus verus lucifer", "christ véritable porteur de la lumière". On comprend maintenant pourquoi ce titre fut abandonné par la suite par l'Eglise de Rome ! Or en alphanumérique, Lucifer=666.

Les preuves sont là, la déduction, infantile. Jésus est une image, un conte de fée inventé par les hiérophantes de Satan pour nous décevoir une fois de plus. Son visage, présenté sur toutes les représentations de Jésus Christ est celui de Cesare Borgia, qui servit de modèle à Leonardo Da Vinci, un prêtre du Graal Noir et un pédophile, comme son ami François Ier. La Bible est un patchwork de vrai et de faux, de symboles occultes encodés dans des descriptions, des phrases énigmatiques, des chiffres insondables aux noms initiés...du Graal Noir. Parmi tout ces textes, l'apocalypse, ou livre des révélations semble à part. On dirait une sorte de vision du futur, donnée par qui? Il est bon de rappeler que les démons, purs esprits de l'air, ont le don de prophétie ! Quand on lit l'apocalypse on a l'impression de voir se dérouler un plan à la précision militaire, chaque événement est relaté, dans une succession logique qui ne peut être interchangeable. Il s'agit en fait du plan des membres du Graal Noir pour faire revenir l'esprit de Satan sur terre et re-installer l'empire mondial Atlante, l'antique Babylone et sa tour de Babel, Sodome et Gomorrhe. Il nous faut intégrer alors la possibilité que le cavalier blanc prophétisé dans l'apocalypse comme étant Jésus Christ revenu rétablir l'ordre dans le monde soit en fait l'ultime antichrist, venu installer sa "nouvelle Jérusalem", sorte de ville monde ou les rares élus seraient mis à l'abri pendant que la terre serait détruite, purifiée par le feux, comme elle le fut par l'eau du temps de Noé. Flippant à souhait. Bien sur, personne n'as jamais penser un seul instant que ce "cavalier blanc" serait en fait le dernier cavalier de l'apocalypse,

"Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre." (Apocalypse)

Le fait que l'on décrive le cavalier blanc comme armé d'un arc est un code des membres du Graal Noir. Cela signifie que ce roi "couronné", c'est à dire élu par dieu, le démiurge, Satan, pour régner sur la Terre, possède l'arme sacré et secrète qui lui donne pouvoir sur toutes les nations de la Terre: l'arc. Cet arc c'est l'arc de cercle qui symbolise le dôme du firmament au dessus de nos têtes, le savoir occulte des rois sorciers du Graal Noir, de la postérité de Satan, qui mélangé à de l'adn humain à engendré les hybrides démoniaques que l'on connait sous le nom de Nefilim. Ces être sont en fait des portails biologiques d'interactions dans le monde de la matière, en l’absence de la fusion des dimensions qui permettra leur retour dans la notre, les esprits désincarnés des démons doivent possédés ses corps afin d’interagir dans les affaires humaines. Ils nous dominent complètement, aussi surement que presque personne ne sait qu'ils sont parmi nous depuis toujours. On voudrait nous faire croire que "les anciens astronautes", responsables de la civilisation sur Terre sont partis il y a longtemps et qu'ils reviendront avec leur astre nomade Nibiru, la planète X. Pur délire, pure propagande satanique. Car ils sont toujours parmis nous, ils sont juste descendu dans le monde de l'underground, dans la clandestinité, attendant avec une faim avide qui ne cesse de croître de revenir dans notre dimension. Le X est une lettre hautement symbolique. Le X est une croix solaire. On se murmure chez certains qui savent que les romains portaient le symbole de l'homme solaire crucifié sur une croix en forme de X sur leurs boucliers et étendards depuis toujours, et que l'histoire de Constantin Ier n'est qu'une fable, une affabulation.

En grec le terme "christ" signifie "oint" et traduit le mot hébraïque de Mashyach, qui donna "messie" et désigne un homme oint dans l'huile d'olive par un prophète.

Mais ce rituel, antédiluvien, se retrouve aussi dans l’Égypte antique, lors du sacre du pharaon, qui étais oint par la sainte huile du grand crocodile. Je soupçonne qu'a la base, du temps du premier ordre Atlante, les rois étaient oint avec de l'huile extraite rituellement d'un corps humain et de sa glande pinéale.

« Tu prendras l'huile d'onction, tu en répandras sur sa tête, et tu l'oindras. » Exode 29.7

Dans le Tanakh, les écrits sacrés juifs, il est annoncé par des prophéties qu'un descendant du roi David viendra sauver son peuple du joug et de la haine des goyim, des non juifs ou "gentils". Les écrits délirants à propos d'une descendance supposé de Jésus Christ et de Marie Madeleine sont là uniquement pour justifier la venue prochaine de cet être élu venue sauvé son peuple comme promis dans les écrits des anciens. Or, si le véritable Christ est venu de Dieu, le véritable Dieu, source d'Amour et de toute conscience, de tout ce qui est vertueux, il n'a du éprouver à aucun instant le besoin de reproduction, ni même le sentiment affectif comme un être humain peut en faire l'expérience. Nul désir chez lui de se livrer à la fornication, bas instinct imposé par l’Ego, l'esprit de Satan dissimulé en chacun de nous tel un parasite, un symbiote. Dans la série Highlander, les immortels, esprits exilés venus d'autres dimensions incarnés dans des corps humains sont incapables de se reproduire. Ces esprits exilés furent envoyés sur Terre, condamnés à s'entre tuer à l'épée par une décapitation rituelle, suite à une guerre civile qui eut lieu sur leur planète. Tiens donc ! Cela fait penser à une autre guerre civile, qui frappa jusqu'aux porte même du trône de Dieu dans le palais du Royaume Céleste originel. Encore plus curieux, dans le 2ème opus des films Highlander, la population de la terre vis sous un dôme, comme une allusion au dôme du firmament.

Mais si chrystos signifie celui qui est oint, nous faisons face ici à une des dissimulations les plus abjectes de la cabale satanique, celle du véritable titre de cet être envoyé par Dieu pour sauver les humains, ce guerrier d'élite, ce commandeur des milices célestes de la Source des âmes.

En effet, peut on imaginer cet être, impassible devant la souffrance et l'injustice? Inactif devant les atrocités perpétrées par les sbires de Satan sur Terre? Tel un adepte du sadomasochisme, il vas jusqu’à se laisser fouetter à mort et crucifié entre deux voleurs...Mensonge ! Blasphème ! Satanisme ! Car le Christ était un combattant, un guerrier envoyé pour mettre un terme au règne tyrannique de Satan sur Terre et de son empire démoniaque de l'Atlantide. Dans un duel sans merci, il défia Satan incarné sur Terre et le "tua", détruisant son portail biologique d’interaction dans le monde matériel et le renvoyant dans ce que l'on appel l'abîme, les dimensions inférieurs, situées dans la terre souterraine, à l'opposé du firmament. Malheureusement, le Christ fut blessé à mort dans ce duel épique et son corps se dématérialisa afin qu'il ne puisse pas être profané par ses ennemis, les rois sorciers du Graal Noir, qui le poursuivaient, lui et ses chevaliers.

D'après le grand monsieur Pierre Dortiguier ( "Tu es pierre, et sur cette pierre je bâtirais mon Eglise." !), le terme véritable pour désigner le Christ véritable serait Chrustot, "l'homme armé pour le bien".

Pour mémoire et à toute fins utiles, voici l'Ancien code de la chevalerie, qui vit le jour quand des hommes courageux et digne, des hommes d'honneur et de conscience, bataillèrent pieds à pieds avec les injustices de leurs temps lors des Ages Sombres:

Un chevalier obéit à des valeurs
Son coeur ne connaît que la vertu
Son épée défend les démunis
Son bras protège les faibles
Sa bouche méprise le mensonge
Sa colère déjoue les t
ours du malin

Il n'est ici nullement question de se rendre et de s'offrir en sacrifice à un ramassis de psychopathes sodomites et adeptes de la torture et du meurtre rituel. Alors pourquoi l'Eglise Catholique de Rome cherche t'elle à faire de nous un troupeau de moutons? Alors qu'elle, s'est toujours arrogé, elle, le privilège de la violence. N'oubliez pas son modus operandi "In hoc signo, vinces", par ce signe, la croix, tu vaincras. Il s'agit bien la d'une sentence guerrière.

Ce signe de la croix, symbole de l'âme immortelle crucifiée dans la matière du corps biologique devant l'astre solaire, c'est le signe de la bête, que tous devront porter sur le front à la Fin des Temps et au retour de l'ultime antichrist, qui à pour visage physique, celui du Christ.

Clovis Ier oint par la sainte huile, lui aussi à le visage de Jésus...

Clovis Ier oint par la sainte huile, lui aussi à le visage de Jésus...

L'apparition divine est un bon moyen de légitimer des récits bidons qui se superposent dans le temps.L'apparition divine est un bon moyen de légitimer des récits bidons qui se superposent dans le temps.

L'apparition divine est un bon moyen de légitimer des récits bidons qui se superposent dans le temps.

Le Christ, l'homme armé pour le bien.Le Christ, l'homme armé pour le bien.

Le Christ, l'homme armé pour le bien.

Par mon signe tu vaincras, sorcier noir ! Par mon signe tu vaincras, sorcier noir !

Par mon signe tu vaincras, sorcier noir !

Commenter cet article