Gabi Grecko...

Publié le par Le dernier chevalier

Gabi Grecko...

Le déchet humain Gabi Grecko fait à nouveau parler d'elle. La pauvre fille se présente à moitié nue en vidéo sur internet, couverte de tatouages étranges fumant de la marijuana à l'aide d'une pipe.

Gabi Grecko était la femme objet, l'esclave mental de l'homme d'affaire "Australien" Geoffrey Edelsten. Ce connard était médecin, avant de faire de la prison après avoir trempé dans une affaire sordide. Ce salaud aurait sollicité un tueur à gage notoire, Christopher Dale Flannerty, afin qu'il s'occupe d'un de ces anciens patients !

Flannerty était surnommé "Mister Rent a kill" , c'est à dire " Monsieur loue un meurtre". Il disparu peu après avoir flingué le parrain du crime Tony "Spaghetti" Eustace, après avoir été vue pour la dernière fois montant dans une voiture de police...

La fortune de Edelsten est énorme, il entretient notamment toute une flotte de Roll's Royce et de Lamborghini, à valeur d'au moins 1 millions de dollars par voiture, ainsi qu'un hélicoptère rose et blanc, des manoirs, etc.

La fortune amassée par cet extravagant est à mon sens plus que douteuse. S'il n'appartient pas lui même au Graal Noir, il est certainement l'un de leurs pions sur le continent Australien. Le fait que ce cinglé se choisisse une femme de presque 50 sa cadette, est révélateur des besoins du vieux satire en matière de sexe.

Gabi Grecko est certainement sous contrôle mental MK-Ultra, une agent de la cabale satanique du Graal Noir, utilisant sa sexualité pour des missions de surveillance ou d'infiltration de certains milieux des affaires.

Gabi Grecko, une esclave mental et la propriété d'un sataniste convaincu.
Gabi Grecko, une esclave mental et la propriété d'un sataniste convaincu. Gabi Grecko, une esclave mental et la propriété d'un sataniste convaincu. Gabi Grecko, une esclave mental et la propriété d'un sataniste convaincu.

Gabi Grecko, une esclave mental et la propriété d'un sataniste convaincu.

Compris ?
Compris ?Compris ?Compris ?

Compris ?

Commenter cet article