Game Of Thrones, un conte hermétique...

Publié le par Le dernier chevalier

 

Game of Thrones : Un conte hermétique.

 

Série télévisée américaine, Game Of Thrones est tiré de l’œuvre littéraire de G.R.R Martin " Le Trône de Fer, Une chanson de feu et de glace". L'action prend corps dans un monde imaginaire que l'ont peut qualifié de "médiéval fantastique".  

Le premier épisode fut diffusé le 17 avril 2011, mais l'auteur publie son premier livre en 1996.

La série est la plus diffusée dans le monde, soit dans 173 pays. 

L'intrigue du récit est principalement divisée en 2 grandes parties : Les turpitudes des jeux de pouvoirs, des guerres et des trahisons entraînées par la lutte pour le trône de fer, le siège de monarque absolu des terres de Westeros et de ses 7 royaumes. La seconde étant occupée par une trame beaucoup plus mystique. Peu présente au départ, est s'étend en arrière plan, prenant au fil des récits plus de densité. Il s'agit du retour de l'hiver et de la "longue nuit".

Dans le récit de Martin, l'été peut durer des années et l'hiver des décennies. L'hiver est bien sur la période la plus mortelle. Celle qui voit les humains se cacher dans leurs refuges, espérant avoir amasser suffisamment de provisions pour tenir, et priant pour le retour de l'été. 

Mais l'Hiver, comme les emmerdes, ne vient pas seul.

 Cycliquement, des êtres surnaturels émergent des terres glacées du Nord, séparées du monde des humains par " le Mur", une structure titanesque et imprégnée de sceaux magiques de protection, elle est gardée par une petite troupe de soldats, la Garde de Nuit. Jadis, quand les hommes se souvenaient du péril qui venait du Nord, le Mur était gardé par une troupe de guerriers mystiques ayant juré de protéger les royaumes humains du Mal, incarné dans " les autres" ou "marcheurs blancs", des êtres ni morts ni vivants, immortels et insensibles aux armes traditionnelles des humains. Alors doit venir un sauveur. Envoyé par le dieu de la lumière, R'hllor, et de sang royal, il doit vaincre le «  roi de la nuit », qui mène les Marcheurs blancs à l'assaut des Terres des hommes, et sauver l'humanité de l’anéantissement.


 

Qu'est ce que l'hermétisme ? C'est à la fois une philosophie, une religion, un ésotérisme, une spiritualité ou la quête du salut de l'âme s'effectue par l'esprit et la connaissance du cosmos dans lequel il évolue. Le but ultime étant ce que les alchimistes appellent la réalisation du «  Grand Œuvre », c'est à dire, l'accomplissement total de l'esprit au déni du corps périssable qui est dans la matière. Il s'agit donc de retrouver la divinité en soi et de l'exprimer totalement par ses actes, ses paroles et ses pensées.

Issu d'obscures racines antiques, l'hermétisme tient son nom d'Hermès Trismégiste. Un personnage mythique anglo-égyptien, auquel ont attribue l'Hermetica, dont le texte le plus connu est le Corpus Hermeticum, un recueil de traité mystiques et philosophiques. Mais son œuvre majeur est sans aucun doute la fameuse « table d'émeraude ». Texte très court, composé d'une douzaine de formules allégoriques et obscure, dont la fameuse correspondance entre le macrocosme et le microcosme est devenu proverbiale : «  Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. »

La légende veut que l'on ait retrouvé cette formule gravé sur une table d'émeraude, dans le tombeau du dit Hermès Trismégiste. Ce qui implique que même le maître ayant parvenu à accomplir le Grand Œuvre peut mourir. Faut'il comprendre qu'ayant finalement atteint la transcendance il décide d’abandonner son corps matériel, ce véhicule physique devenu inutile puisqu'il place désormais son exploration vers les voies du cosmos.

Toujours est'il que l'hermétisme, justement, est hermétique. C'est à dire qu'il reste incompréhensible aux profanes, au contraire des initiés. Cela devient encore plus complexe lorsque l'on comprend qu'un symbole, en plus de nécessiter les bons codes afin de le comprendre, est encodé sur 3 niveaux différents : le niveau littéral, le niveau figuratif ou allégorique, et enfin le niveau ésotérique.

Le niveau ésotérique nécessite des bases solides en occultisme pour être compris. Il faut savoir que l'hermétisme dit chrétien n'est absolument pas en reste, et que à travers les récits des apôtres et de Jésus Christ sont encodés des mystères bien cachés. Le livre de l'Apocalypse de Jean en est sans doute l'exemple le plus flagrant. Il décrit à la fois des événements de manières littérale, devant prendre corps lors de la prochaine fin des Temps, la fin du cycle que nous expérimentons dans cet Uni-vers (Uni= un, vers= le serpent cosmique, le grand vers, le Ouroboros qui se dévore lui même la queue, symbolisant un recommencement sans fin de cycles créateurs et destructeurs au sein de la matrice.) ainsi qu'a travers ce récits des codes pour désigner des lieux et des personnages, ainsi que finalement un code pour atteindre l'illumination, réveiller la force cosmique en l'être humain et en faire...un Christ.


 

La série Game of Thrones rempli complètement ce rôle de conte hermétique. Sous couvert d'un divertissement, on place devant les masses des profanes, les « gentils », un message profondément imprégné d'occultisme : Une fin des Temps cyclique, la « Longue Nuit » vas venir frappé la Terre, lors d'un Hiver surnaturel qu'apporte avec lui les Archontes/Gardiens, qui sont dans la série les « Autres » ou «  Marcheurs blancs » des êtres né de la sorcellerie et qui sont des « non morts », des âmes corrompues et noires occupant des véhicules corporels physiques dans le monde la matière.


 

Il ne s'agit pas ici de faire une analyse complète de la série, épisode par épisode, qui serait certes passionnante mais rébarbative et qui prendrait trop de temps, temps que nous n'avons pas car l'Hiver vient et les morts viennent avec lui pour la Longue Nuit, et la nuit est sombre et pleine de terreurs.

 

TO BE CONTINUED

La scène ou Lords Eddard Stark décapite un "déserteur" devant ses fils. L'homme est agenouillé sur un autel rustique, de type tribal celtique, situé dans un cercle de pierres dressées. Cette scène symbolise l'innocence sacrifiée aux faux dieux de la matrice démiurgique. Elle figure aussi l'entrée des fils Starks dans "l'age d'homme". C'est par ce sacrifice de sang qu'ils feront leur entrée dans le monde sans pitié de la matrice.

De retour de l’exécution, les Starks trouvent un loup géant et un cerf qui ce sont entre-tués. Cette scène préfigure la suite de l'histoire: a cause de son ancien compagnon d'armes, le roi Baratheon dont le blason figure un cerf couronné, lord Eddard Stark, dont le blason figure un loup géant, trouveront tout deux la mort. La symbolique subtile désigne les petits loups géants comme étant les animaux totems des enfants Stark, dont chacun s'en voit confier un. Lorsque l'animal meurt, son propriétaire le suit dans le monde des morts très vite. Il n'est guère que Sansa qui fasse pour l'instant exception à cette règle, mais la série n'est pas encore terminé ! La mort de son animal totem peut aussi être figurative du changement de personnalité que ce personnage traversera lors de la série et qui est à rapproché de la transmutation alchimique.

L'hermétisme est présent partout dans le monde "médiéval" et de la Renaissance ainsi que celle du début de l'époque "moderne" (lire le très documenté livre "L'affaire des poisons" de Jean Christian Petit Fils.
L'hermétisme est présent partout dans le monde "médiéval" et de la Renaissance ainsi que celle du début de l'époque "moderne" (lire le très documenté livre "L'affaire des poisons" de Jean Christian Petit Fils.L'hermétisme est présent partout dans le monde "médiéval" et de la Renaissance ainsi que celle du début de l'époque "moderne" (lire le très documenté livre "L'affaire des poisons" de Jean Christian Petit Fils.
L'hermétisme est présent partout dans le monde "médiéval" et de la Renaissance ainsi que celle du début de l'époque "moderne" (lire le très documenté livre "L'affaire des poisons" de Jean Christian Petit Fils.L'hermétisme est présent partout dans le monde "médiéval" et de la Renaissance ainsi que celle du début de l'époque "moderne" (lire le très documenté livre "L'affaire des poisons" de Jean Christian Petit Fils.

L'hermétisme est présent partout dans le monde "médiéval" et de la Renaissance ainsi que celle du début de l'époque "moderne" (lire le très documenté livre "L'affaire des poisons" de Jean Christian Petit Fils.

Commenter cet article